Sommaire général

Machines synchrones

VII. Angle interne et stabilité

2. Définition de l'angle interne

b. Déphasage entre fém à vide et tension statorique : angle interne

Cette étude est conduite en négligeant les résistances et inductances de fuite statoriques. Le schéma équivalent est représenté ci-contre. Avec cette hypothèse, la tension et la fém aux bornes d’un enroulement statorique sont confondues : `ul V = ul E_r`.

EvjLsωV

Les nombres complexes associés à la fém à vide et au flux à vide sont reliés par `ul E_"v" = - j omega ul Phi_"v"`

Les nombres complexes associés à la tension statorique et au flux résultant sont reliés par ` ul V = ul E_"r" = - j omega ul Phi_"r"`

D'après la loi des mailles : ` ul V = ul E_"v" - j L_"s" omega ul I`. Il est possible de placer ` ul E_"v" ` et ` ul V ` sur le diagramme vectoriel sans passer par les flux.

Le déphasage entre les flux ` ul Phi_"v" ` et ` ul Phi_"r"` est égal au déphasage entre ` ul E_"v"` et ` ul V` : il est appelé angle interne et noté `theta`

Votre navigateur ne supporte pas le HTML Canvas.