Sommaire général

Machines synchrones

VI. Modèle de la réactance synchrone

4. Détermination de la réactance synchrone

c. À partir d'un essai sur charge inductive pure (déwatté arrière)

Le schéma du montage utilisé est représenté ci-contre.

Mode opératoire

La machine est entraînée à sa vitesse nominale. L'intensité d'excitation, la valeur efficace d'une tension statorique ainsi que l'intensité efficace d'un courant statorique sont mesurés.

Résultats de l’essai :
Schéma pour l'essai en déwatté arrière

Exploitation

Le schéma équivalent ci-contre représente une phase de la machine connectée à une charge purement inductive.

D'après la loi des mailles :

`ul V_"L" = ul E_"vL" - j L_"s" omega ul I_"L" - r ul I_"L"`, le diagramme vectoriel est représenté ci-contre.

EvLjLsωILjLsωILr ILrVL

Si la chute de tension aux bornes de la résistance statorique est négligeable, le diagramme vectoriel se simplifie.

Les valeurs efficaces sont reliées par :

` E_"vL" = L_"s" omega I_"L" + V_"L"`

Ce qui donne ` L_"s" omega = {E_"vL" - V_"L"} / I_"L"`

Votre navigateur ne supporte pas le HTML Canvas.

La valeur efficace `E_"vL"` de la fém est obtenue à partir de l'intensité rotorique et de la caractéristique à vide.

Avec l'exemple choisi : `L_"s" omega = {204 - 140//sqrt 3} / {0,51} = 241 ""Omega`.