Sommaire général

Bobines d'induction en régime sinusoïdal

III. Influences entre plusieurs bobines

2. Inductances principale, de fuite, propre

Le schéma ci-dessous représente les deux bobines précédentes ainsi que quelques lignes de champ.

On définit les flux suivants :

- Flux total embrassé par la bobine de gauche constituée de `n_1` spires :

`Phi_"T1"(t) = L_1.i_1(t) ` avec `L_1` l'inductance de cette bobine.

- Flux à travers le circuit magnétique de la bobine 1 :

`Phi_1(t)` tel que `Phi_"T1"(t) = n_1 .Phi_1(t)`

B1B2i1(t)v1(t)B1B2i2(t)v2(t)e2(t)e1(t)Φ(t)

Pour simplifier, on suppose que toutes les spires de la bobine voient le même flux. Ce n'est pas le cas car dans le circuit ci-dessus, certaines spires « voient » moins de lignes de champ que d'autres.

- Flux commun à travers le circuit magnétique : `Phi(t)`. Il est différent de `Phi_1(t)` car la bobine de droite « ne voit pas » les lignes de champ correspondant aux fuites de flux.

`Phi_1(t) = Phi(t) + Phi_"f"(t)`

avec `Phi_"f"(t)` le « flux de fuite » qui correspond aux lignes de champ qui ne sont pas communes aux deux bobines.

Le flux total à travers la bobine 1 s’écrit :

`Phi_"T1"(t) = n_1 . Phi_1(t) = n_1 .Phi(t) + n_1 .Phi_"f"(t)`

À partir de ces différents flux, on définit les inductances suivantes :

La bobine 1 peut être représentée par le schéma ci-contre si on ne tient compte que des inductances : `L_1 = L_"1p" + L_"1f"`

L1pL1f

L’ensemble des deux bobines peut être représenté selon l’un des trois schémas suivants, les résistances étant négligées :

L1pL1fL2p L1pL2pL2f L1pL1fL2pL2f

Les fuites de flux ne peuvent pas être localisées, elles sont réparties sur une seule bobine ou sur les deux.