Sommaire général

Matériaux ferromagnétiques et ferrimagnétiques

II. Courbes d'aimantation

3. Pertes par hystérésis

Cycle d'hystérésis :

étroit large

Lorsqu'il est placé sous l'influence d'une excitation magnétique variable au cours du temps, le matériau magnétique subit une succession d'aimantation et de désaimantation qui absorbent une énergie transmise par le dispositif faisant varier l'excitation.

Cette énergie constitue les pertes par hystérésis.

Les pertes dues à l’hystérésis sont proportionnelles à la surface du cycle. Elles se traduisent par un dégagement de chaleur et une élévation de température du matériau magnétique.

Votre navigateur ne supporte pas le HTML Canvas.

Plus le cycle est large, plus les pertes par hystérésis sont importantes.

Pertes dans le fer

Les pertes par hystérésis constituent une partie des « pertes dans le fer » des machines. L'autre source de « pertes dans le fer » est la circulation de courants induits dans les masses métalliques constituant les circuits magnétiques des machines : on appelle ces courants les courants de Foucault.

Pour minimiser les courants de Foucault, on utilise des circuits magnétiques feuilletés ou des circuits magnétiques isolants.