Sommaire général

Machines asynchrones

I. Présentation

2. Principe de fonctionnement

Champ tournant statorique

Chaque phase du stator comporte `p` bobines.

Alimenté par un système triphasé direct de courants de pulsation `omega`, le stator engendre un champ tournant à `p` paires de pôles à la vitesse angulaire de rotation `Omega_"s" = omega /p` (en rad/s).

Votre navigateur ne supporte pas le HTML Canvas.

Courants rotoriques

Soumis à l’influence du champ tournant statorique, les conducteurs du rotor sont parcourus par des courants induits.

D’après la loi de Lenz, ces courants s’opposent par leurs effets à la cause qui leur a donné naissance : la cause étant la rotation du champ tournant, les courants rotoriques engendrent un couple entraînant la rotation du rotor à la vitesse `Omega` (en rad/s) dans le sens du champ tournant statorique.

Champ tournant rotorique

Les courants rotoriques forment un système triphasé équilibré de courants. En circulant dans les conducteurs du rotor, ils engendrent le champ tournant rotorique.

D'après la condition de synchronisme, les champs tournants statorique et rotorique doivent tourner à la même vitesse, on en déduit que le champ tournant rotorique a une vitesse différente de celle du rotor.

Remarques