Sommaire général

Puissances en régimes périodiques

I. Puissances

3. Puissance réactive

Définitions

On considère un dipôle dont les tension et intensité sont notées `u(t)` et `i(t)`. Pour exprimer la puissance réactive `Q` de ce dipôle en fonction des développements en série de Fourier de la tension et de l'intensité, on trouve trois définitions :

L'unité de la puissance réactive est le volt ampère réactif (var)

Dipôleu(t)i(t)Dipôleu(t)i(t)

Cas particulier : une des deux grandeurs est sinusoïdale

Si la tension est sinusoïdale alors son développement en série de Fourier se réduit à `u(t) = U_1.sqrt(2).sin(omega.t+psi_(U1))`.

Dans l'expression de la puissance réactive `Q = U_1.I_1.sin phi_1 + U_2.I_2.sin_2 +U_3.I_3.sin_3 + ...`, les termes contenant `U_2`, `U_3`,... sont nuls, la relation devient `Q = U_1.I_1.sin phi_1`.

Si c'est l'intensité qui est sinusoïdale alors `i(t) = I_1.sqrt(2).sin(omega.t+psi_(I1))` et le résultat est identique.

Lorsque l'une des deux grandeurs est sinusoïdale, la puissance réactive est « transportée » par le fondamental.