Sommaire général

Transformateurs monophasés

II. Transformateur parfait

2. Mise en équation

c. Rapport de transformation

On note `m` le rapport du nombre de spires secondaires sur le nombre de spires primaires. Cette grandeur est appelée « rapport de transformation ».

Les nombres complexes associés aux intensités primaire et secondaire sont reliées par `ul I_1 = - m ul I_2`
ceux associés aux tensions primaire et secondaire sont reliées par `ul V_2 = - m ul V_1`
Pour les valeurs efficaces, ces relations deviennent :

`I_1 = m I_2` et ` V_2 = m V_1`

Schéma du transformateur

Conséquence :

Au primaire, la puissance apparente s’écrit `S_1 = V_1. I_1`. Comme `I_1 = m I_2` et ` V_1 = 1/m V_2` alors `S_1 = 1/m V_2. m I_2 = V_2. I_2 = S_2 ` : les puissances apparentes au primaire et au secondaire sont égales pour un transformateur parfait.

Définition normalisée du rapport de transformation

Le transformateur étant réversible, la définition du primaire et du secondaire n’intervient qu’après son branchement. À cause de cela la norme définit le rapport de transformation comme le rapport de la valeur efficace de tension la plus élevée sur la plus faible. Cette définition (différente de la précédente) ne sera pas utilisée ici (cours, TP et exercices) ni probablement lors de l’examen.