Sommaire général

Machines synchrones

IV. Couplage sur un réseau de fréquence fixe

3. Réversibilité

b. Fonctionnement en moteur

La machine a été couplée sur le réseau (par exemple en utilisant la méthode précédente).

Un wattmètre est placé au stator de la machine, son indication est :

Une charge mécanique est disposée sur l’arbre. Le moment du couple résistant est augmenté :

La puissance active disponible sur le stator augmente en valeur absolue, l’indication du wattmètre est négative. La machine fonctionne en moteur, elle convertit la puissance électrique en puissance mécanique.

L’intensité rotorique est modifiée à partir de ce point de fonctionnement :

Pendant ces expériences, la vitesse de rotation est constante, elle est imposée par la fréquence du réseau (et dépend du nombre de pôles de la machine).

Diagramme pour une valeur « faible » de l'intensité d'excitation

Diagramme vectoriel pour une intensité d'excitation « faible »

Dans cette situation, la puissance réactive est négative, la machine consomme de l'énergie réactive. Tout se passe comme si le stator était reliée à une charge capacitive.

Diagramme pour une valeur « élevée » de l'intensité d'excitation

Diagramme vectoriel pour une intensité d'excitation « élevée »

Dans cette situation, la puissance réactive est positive, la machine fournit de l'énergie réactive. Tout se passe comme si le stator était reliée à une charge inductive.