Sommaire général

Redressement non commandé

I. Redresseur PD3

3. Étude des tensions

a. Tension redressée

Le schéma du redresseur PD3 est représenté ci-dessous à droite, le graphe de gauche représente les tensions simples et composées en entrée du redresseur ainsi que les intervalles de conduction des diodes.

Valeur instantanée

(s)0uc(t)Tv1(t)v2(t)v3(t)u12(t)u21(t)u13(t)u31(t)u23(t)u32(t)
D1D2D3D4D5D6v1(t)v2(t)v3(t)Icuc(t)

Entre `T / 12` et `{3 T} /12 = T / 4`, les diodes D1 et D5 sont passantes . D'après la loi des mailles : `v_1(t) - u_"c"(t) - v_2(t) = 0` soit `u_"c"(t) = v_1(t) - v_2(t) = ``u_{12} (t)`

On procède de la même façon pour les autres intervalles de conduction : D1, D6 ; D2, D6 ; D2, D4 ; D3, D4 et D3, D5.

La fréquence de l'ondulation de la tension redressée est six fois plus grande que la fréquence des tensions alternatives.

Valeur moyenne

La valeur efficace des tensions simples est notée `V ` et la valeur efficace des tensions composées est notée `U`. La valeur moyenne de la tension redressée est donnée par la relation `bar u_"c" = {3 V sqrt 3 sqrt 2} / pi= {3 U sqrt 2} / pi`