Sommaire général

Intégration des énergies renouvelables dans un réseau électrique

I. L'électricité n'est pas une énergie

Le schéma ci-dessous représente un circuit électrique composé d'une batterie, d'une machine électrique qui peut monter ou descendre une charge, d'un inverseur et de conducteurs reliant ces différents éléments.

M

Position de l'inverseur : gauche - ouvert - droite

Lorsque l'interrupteur est ouvert : le moteur est à l'arrêt, il ne reçoit pas d'énergie, la charge est immobile ; la batterie ne fournit pas d'énergie.

Lorsque l'interrupteur est fermé : le moteur tourne, il reçoit de l'énergie qu'il transforme en énergie mécanique, la charge mécanique monte ; la batterie fournit l'énergie reçue par la charge (et quelques pertes).

La batterie est un réservoir d'énergie sous forme chimique. Lorsque le circuit est fermé, un courant électrique circule : une partie du stock d'énergie chimique est transformée en « énergie électrique » qui est en partie transférée au moteur puis à la charge mécanique.

L'« énergie électrique » fournie par la batterie est en partie perdue sous forme d'énergie thermique et en partie reçue par le moteur pour être transformée en énergie mécanique et en énergie thermique (pertes).

Lorsque le moteur tourne, l'énergie chimique fournie par la batterie est strictement égale aux énergies mécanique et thermique : la « production d'énergie électrique » est égale à sa consommation.

D'où l'affirmation « l'énergie électrique ne peut pas être stockée »

Arrêter la simulation